Bandeau
Aiguilles magiques
Tout sur les aiguilles.

Tricoter, coudre, broder, recycler : apprendre et découvrir.

logo article ou rubrique
Le Repriseur Henry
Un accessoire pour machines à coudre
Article mis en ligne le 25 février 2014
dernière modification le 12 octobre 2018

Une invention française qui reprise sur toutes les machines à coudre.

Le repriseur HenryLa boite le claironne fièrement, ainsi que le mode d’emploi illustré. Le Repriseur Henry une invention française qui se targue d’être utilisé sur toutes les machines à coudre, avec tous les fils, cotons, soie, sur tous les tissus, tricots, bas et chaussettes. Autant dire le repriseur machine universel. Au vu de la boîte, je pense qu’on peut estimer que cet accessoire date du début du siècle dernier, voire la toute fin du dix-neuvième, une période où les machines à coudre commençaient à envahir sérieusement les foyers français.

La boite contient deux cercles métalliques, l’un de 10 cm de diamètre, l’autre de 7,5 et une spirale. La face externe des deux cercles est creuse.

Comment ça marche ?

On passe la spirale dans l’aiguille. On tend le tissu à repriser dans sur l’un des cercles. On ôte le pied de biche, on passe la spirale dans l’aiguille.

J’imagine que la spirale sert vaguement de pied presseur étant donné qu’on a enlevé le pied de biche. De toute façon, il faut guider le cercle à la main d’avant en arrière.

La notice recommande de commencer par encadrer le trou, comme on le fait à la main pour « l’arrêter » et ensuite de passer à la reprise en passant des files de haut en bas et ainsi de suite jusqu’à les faire très serrés.
Les pièces du repriseur Henry