Un cache-orteil
Article mis en ligne le 29 novembre 2008
dernière modification le 19 août 2014

par ID
Suivant : Orteils au chaud
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Cache-orteils violet

Le modèle de ce cache-orteil, qui provient du site du Cercle des fermières de Saint-Basile-le-Grand m’a posé quelques difficultés de compréhension. C’était extrêmement frustrant, après tout avec un cerveau capable, de faire, ah ben non pas ça, ni ça. Bref passons.

Toujours est-il dit que, après des débuts brillants et rapides pour la partie sous le pied, je me suis trouvée dans un abîme de perplexité face à la répartition proposée des mailles sur les aiguilles pour le tricot en rond.

En fait à l’issue de moultes et intenses réflexions, mon cerveau est arrivé à décrypter ce qu’il fallait faire, et qu’on ne me dise pas que c’est évident étant donné qu’un cache-orteils ça doit, a priori, se poser sur les orteils et que donc on doit terminer ledit cache-orteils comme une pointe de chaussettes, parce qu’en fait je suis au courant. Blague à part, dans l’explication je suppose que l’on coupe le fil pour démarrer les rangs à partir de la première maille du dessus du pied.

Personnellement j’ai donc réparti les mailles comme suit :

  • 13 sur le première
  • 26 sur la seconde qui est considérée comme la première dans les explications
  • 13 sur la troisième

Après, tout baigne, quelques rangs droits et on diminue d’une maille avant la dernière ou juste après la première pour aboutir à une pointe en « barrette » selon la répartition proposée par le modèle.

Et puis comme c’est pour offrir et que j’ai perdu les premiers cache-orteils que je m’étais tricotés il y a quelques années (ben oui quoi, j’avais complètement oublié les particularités des explications et comment j’étais parvenue à résoudre brillamment l’énigme), j’ai cousu une pochette explicative pour les ranger.

J’ai utilisé les miens pour les brocantes hivernales. Quand il fait vraiment froid : on glisse le cache-orteil sur le bout du pied, on rajoute une chaussette chaude par dessus et une chaussure confortable et on n’a pas les orteils qui piquent à la fin de la journée.

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.19
Hébergeur : Kuhn services