Chaussettes asymétriques et analphabètes
Article mis en ligne le 25 janvier 2009
dernière modification le 21 août 2014

par ID
Suivant : A plus de restes
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Chaussettes orange
Une alternance de reliefs verticaux et horizontaux.

Après la version positif-négatif, la version effets antagonistes. Ce modèle de Donyale Grant, appelé Mojo, joue sur les capacités des mailles envers et endroit à apparaître en relief en fonction de leur position : à l’horizontale, c’est l’envers qui ressort et à la vertical c’est l’endroit. Amusant !

Comme je suis fâchée avec l’anglais (oui je sais c’est la langue de Purcell et de Britten) et les modèles de tricot anglophones (cette manie de tout détailler rang par rang !), je me suis contentée de lire le début avec la répartition des rangs : 5 envers, 5 endroit pour les « bourrelets horizontaux » et 20 rangs de côtes 2/2. Quelques savants calculs, aidée d’une calculette quand même, pour la deuxième et déterminer le nombre exact de rangs de côtes 2/2 à faire avant la pointe ont complété le tout.

J’ai fait une pointe en spirale qui a l’inconvénient de demander cinq aiguilles et l’avantage de ne réclamer aucun calcul : on commence par un surjet simple sur les premières mailles de chaque aiguille et continue, au rythme d’une diminution tous les deux rangs, en décalant à chaque fois d’une maille. Au début, on compte, ensuite on suit le motif qui finit par se former. Je soupçonne cette finition d’être plus solide que la pointe en barrette qui, par l’accumulation des diminutions au même endroit, me semble affaiblir un peu le tricot à ce niveau-là.

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.19
Hébergeur : Kuhn services