Ça avance, ça avance

Gilet en cours de construction.

Article mis en ligne le 20 mars 2017

par ID
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Soit deux pelotes de fil à chaussettes arc-en-ciel teintes artisanalement et dont le rendu est très laid tricoté. Que faire ?

L’idée est de noyer le fil arc-en-ciel dans un autre et de tricoter un gilet avec. De cette façon, les couleurs vives du fil arc-en-ciel sont mises en valeur.

Le corps est tricoté en un seul morceau, pénible, mais quand on arrive aux emmanchures, il n’y a plus que le quart ou la moitié des mailles à tricoter. La première pelote arc-en-ciel a tenu tout le corps et les deux devants et fera quelques rangs du dos. Le fil bleu en est à sa deuxième pelote. J’estime qu’il me faudra en tout quatre pelotes de fil bleu.

Faux-semblant qui prend forme
Gilet arc-en-ciel et bleu sur les aiguilles.

Problème : que décider pour les manches sachant que je n’aurais probablement pas assez de fil arc-en-ciel ?

1/ Les tricoter en rond dans le prolongement du corps.

  • Avantage  : pas de couture.
  • Inconvénients : impossible de les tricoter ensemble, poids du reste du tricot qui risque de tout déformer, pas assez de fil arc-en-ciel pour les deux manches.

On oublie.

2/ Les tricoter en rond. Mon option première.

  • Avantage : une seule couture nécessaire, il est éventuellement possible de les tricoter ensemble. En les commençant du côté de l’épaule, j’ai de moins en moins de mailles et la troisième pelote de fil bayadère commencera au même niveau pour chaque manche si elles sont tricotées ensemble, sinon non.
  • Inconvénient : je trouve la technique de tricoter en rond deux pièces ensemble un rien compliquée pour ne pas se tromper.

On oublie.

3/ Les tricoter à plat et ensemble, l’option rejetée de prime abord.

  • Avantage : tricotée ensemble, elles sont identiques et finies ensemble. En les commençant par le côté le plus large, non seulement j’ai de moins en moins de mailles, mais, en prime, je peux terminer les manches avec une troisième pelote bigarrée sans que ça hurle « manque de fil ».
  • Inconvénients : beaucoup de mailles au début et des coutures.

Solution retenue. Coudre ne me gêne pas et, comme, il y a de moins en moins de mailles, ça avance plus vite.

Pour l’instant : finir le corps donc le dos. Et ensuite commencer la bordure pour alterner : un peu de bordure, un peu de manche.

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.19
Hébergeur : Kuhn services