Après un Crépuscule et un War Requiem
Article mis en ligne le 20 juin 2011
dernière modification le 22 août 2014

par ID
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Le Crépuscule des Dieux, Wagner, à la baguette Philippe Jordan en direct de l’opéra Bastille sur France Musique a suffit pour terminer (enfin) le pull bleu. D’après les critiques du Magazine de la même radio, je n’ai pas loupé grand chose à écouter tranquillement l’opus wagnérien de la maison car la mise en scène serait indigente (et en plus le grille-pain, je connais, j’en ai un à la maison merci, et ça ne m’inspire pas particulièrement d’élan lyrique).

Pull Bleus fini

Quant au War Requiem de Benjamin Britten, c’était hier soir, un concert à la réécoute sur France-Musique toujours, que j’ai réécouté pour la deuxième fois et qui méritera une ou deux autres écoutes. Je me demande si le premier enregistrement avec Galina Vichnevskaïa, Dietrich Fischer-Dieskau et Peter Pears et, évidemment, Britten à la baguette est toujours disponible dans le commerce. Toujours est-il qu’il a fallu un peu plus des quatre-vingt minutes pour terminer les socquettes Serdaigle.

Socquettes Serdaigle

Pour ceux qui voudraient refaire les chaussettes, les explications sont disponibles.


flèche Voir aussi : Les explications des chaussettes Serdaigle
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.19
Hébergeur : Kuhn services