Bandeau
Aiguilles magiques
Tout sur les aiguilles.

Tricoter, coudre, broder, recycler : apprendre et découvrir.

logo article ou rubrique
Transformer un sweater en cardigan

Un vieux sweater, des ciseaux, du fil à tricoter, des aiguilles, des boutons et un peu de temps, c’est tout ce qu’il faut pour en faire un cardigan confortable exactement assez chaud pour les soirées fraiches et les inter-saisons.

Article mis en ligne le 2 août 2019

Un vieux sweater qui traîne ? Un coup de cœur alors que vous ne portez pas ce style de vêtement ? Pourquoi ne pas le transformer en cardigan avec des bordures tricotées et des poches pour finir la pelote. C’est facile à faire, ne réclame pas de machine à coudre et est déclinable à l’infini pour un budget limité. À vos aiguilles !

 Fournitures

  • un sweater ;
  • une pelote de fil à tricoter, éventuellement des restes de fil de couleur différente ;
  • un reste de fil à tricoter de couleur contrastée (du fil « perdu ») ;
  • aiguilles à tricoter ;
  • boutons ;
  • ciseaux, mètre souple, aiguille à laine, épingles ;
  • optionnel un tricotin (automatique ici).
Les deux états du cardigan

 Préparation

Cardigan : mesures à prendre et coupe.

Plier en deux le sweater pour marquer le centre et mesurer la hauteur.

Tricoter un échantillon de avec le fil et les aiguilles choisies. Calculer combien il faut de mailles au centimètre, multiplier ce nombre par le nombre de mailles, vous avec le nombre de mailles à monter pour les bordures.

Déplier le sweater et mesurer l’encolure, faites le même calcul que pour les bordures. Vous avez le nombre de mailles à monter pour faire le col. Si vous optez pour des côtes 1/1, montez-en un peu moins que le nombre obtenu par calcul.

Si vous désirez soit ajouter une bordure aux manches, soit une petite « fantaisie » comme ici (une mèche de tricotin cousue), mesurer le tour des poignets.

 Réalisation

 Bordures

Les bordures et l’encolure tricotées, les mailles sont maintenues par un fil. Commencer par la bordure sans bouton. Monter le nombre de mailles requis et tricoter en côte 1/1, ou un autre point qui ne roule ni ne resserre beaucoup le tricot [1].

Tricoter la hauteur désirée, elle dépend notamment de la taille des boutons. Continuer par deux rangs au point de jersey puis, toujours en jersey, par deux rangs du fil perdu contrastant pour pouvoir ensuite coudre la bordure sur le sweater. Passer un fil dans les mailles, ne surtout pas les arrêter. On doit pouvoir étaler la bande.

Ici, j’ai, voulu rajouter une « fantaisie » et ai tricoté un rang endroit, deux rangs endroit de la couleur secondaire, deux rangs jersey de la couleur principale et les deux rangs de fil perdu. C’est optionnel.

Répartition des boutonnières : étaler la bande tricotée, répartir les boutons de dessus. Cela permet d’une part de déterminer le nombre de mailles à rabattre pour les boutonnières, d’autre part de savoir combien de mailles tricoter entre chaque. Le point de côtes 1/1 facilite le travail [2].

Bordures
Les bandes tricotées, les mailles sont retenues par un fil.

Monter le même nombre de mailles que pour la première bande, faire le même nombre de rangs en répartissant les boutonnières comme vu ci-dessus. Normalement, elles sont au milieu de la bande.

 Encolure

Monter le nombre de mailles requis, en tenant compte des bordures ajoutées.

Tricoter la hauteur désirée, si, comme ici, on garde l’encolure d’origine, elle doit légèrement la dépasser. Comme pour les bordures, on commence par le haut et on finit par les rangs qui vont être cousus avec deux rangs en laine perdue contrastante.

 Poches

Tout est possible pour les poches, qui sont optionnelles mais permettent de finir la pelote du fil principal. Ici j’ai tricoté des carrés « patchwork » monter le double du nombre de mailles requis plus une pour voir un nombre impair. Faire un surjet double au milieu tous les deux rangs jusqu’à ce qu’on ait plus qu’une maille.

La finition est une finition roulottée ou « icord » : on monte trois mailles avec la couleur secondaire, on tricote la troisième avec une maille relevée sur le bord de la poche, on tricote le rang suivant à l’endroit aussi sans tourner le tricot ce qui donne un tube et l’aspect roulotté.

 Finition

Les bordures épinglées sur le cardigan.

Plier soigneusement le devant du sweater en deux. Le couper.

Épingler les bordures sur les deux côtés et les coudre sur l’endroit avec soit la laine principale soit le fil secondaire selon l’effet désiré par des points dans les mailles du dernier rang. Défaire au fur et à mesure le fil perdu.

Faire de même pour l’encolure.

Épingler les poches en place, les coudre.

Pour les manches, si on a fait une mèche de tricotin (ou d’icord ou une bande de tricot). L’épingler et la coudre.

Coudre les boutons. C’est fini !