Remailleur auto-maill
Le seul vraiment automatique

Un ustensile servant à remailler les bas.

Article mis en ligne le 5 janvier 2006
dernière modification le 20 septembre 2014

par ID
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

RemailleurParce que les collants et les bas, ça représentait un budget important pour des femmes qui portaient moins le pantalon qu’aujourd’hui, on a inventé ce petit outil qui leur permettait de se passer des services d’un remailleur professionnel. Métier aujourd’hui probablement totalement disparu, mais qui existait encore à la gare Saint-Lazare à Paris dans les années 1970.

Autant vous donner aussi la notice en téléchargement qui va avec, bien qu’elle précise que sa reproduction est interdite, mais a priori le brevet est dans le domaine public maintenant.

Je ne m’en suis jamais servi, mais si je comprends bien la notice : on fait baisser monter la partie métallique plate avec le petit bec qu’on ne voit pas bien sur la photo pour dégager l’aiguille. Celle-ci est en est en fait un crochet très fin qui doit prendre la maille et ensuite je suppose que l’on fait comme quand on rattrape une maille échappée dans un tricot avec un crochet.


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Télécharger la notice
  • 197.1 ko / JPEG
Forum
Répondre à cet article
Remailleur auto-maill
PAIN LIVRET - le 14 septembre 2014

Remaillage de bas en nylon
j’ai connu un Monsieur Jannenet qui aurait « inventé » ce type d’appareil en s’inspirant des métiers à tisser les tricots, à Troyes.
Sa Marque : Remailvit, avec manche et capuchon en bois.
Cet appareil reprend le principe, de ces métiers avec un crochet munis d’un petit ergot basculant
Dans les années 50, j’ai eu l’occasion de faire des "démonstrations accompagné de ma mère, pour montrer la facilité d’emploi de l’appareil.
Et, il fallait obligatoirement « arrêter » la derniere boucle, pour assurer le résultat
Il existait un modèle concurrent avec un manche en aluminium
Cordialement
h

Remailleur auto-maill
ID - le 15 septembre 2014

Merci beaucoup pour ces informations.

Il me souvient d’avoir encore vu à la fin des années 1970 et au début des années 1980 une boutique à la gare Saint-Lazare à Paris qui proposait de remailler des bas. Je n’y suis jamais entrée d’ailleurs et, pour compléter, j’ai des cartonnettes de fils en nylon couleur « chair ».

Pour en revenir à l’outil qui figure sur cette page, je le trouve assez peu pratique.

Dans la même rubrique

Le Repriseur Henry
le 25 février 2014
par ID
Œuf à repriser les gants
le 5 janvier 2008
par ID
Œufs à repriser
le 5 avril 2006
par ID


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce Squelette puce RSSSyndiquer tout le site puce
2002-2017 © Aiguilles magiques - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur : Kuhn services