Les trois vies (pour le moment) d’un écheveau
Article mis en ligne le 15 juillet 2010
dernière modification le 21 août 2014

par ID
Suivant : Peau de dragon
Imprimer cet article logo imprimer Enregistrer au format PDF

La première, c’est l’écheveaului-même, un exemplaire unique teint artisanalement par 1ou2mailles, j’ai adoré. Ces couleurs sont très fidèles à la réalité.

Écheveau multicolore

La deuxième, la mise en pelote, en l’espèce ce fût presque une mise à mort quand j’ai vu le fil ainsi arrangé à la lumière artificielle. Définitivement, cette forme de pelote, aussi pratique soit-elle, ne met pas en valeur ce genre de fil à tricoter, en vrai c’est plus vert.

Pelote faite à partir de l’écheveau

Alors évidemment, j’ai fini par ne plus résister et faire une échantillon (moi qui n’en fait pratiquement jamais pour ce genre de laine) en plusieurs essais de points, la couleur réelle est à dominante verte plutôt et plus vif. Le rendu est nettement plus satisfaisant et me plaît bien.

La pelote et son échantillon de tricot pour finir

En réalité le décalage entre la pelote et les tons du tricot est encore plus impressionnant. La pelote ne révèle qu’un aspect à dominante pastel, l’échantillon se montre plus vif et plus coloré.

A suivre en rond et en chaussettes spiralées.

Forum
Répondre à cet article


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce Squelette puce RSSSyndiquer tout le site puce
2002-2017 © Aiguilles magiques - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur : Kuhn services