Finalement, on n’a jamais assez de marqueurs
Article mis en ligne le 20 mars 2012
dernière modification le 22 août 2014

par ID
Imprimer cet article logo imprimer Enregistrer au format PDF

Propriétaire d’une bonne collection de marqueurs de tricot, je pensais en avoir plus qu’assez. Et bien non, il suffit de deux ouvrages pour écluser à peu près tout ce que j’ai, et encore a-t-il fallu en fabriquer d’autres pour marquer chaque dizaine de rangées de la pizza géante :

Pizza géante, 20 mars 2012

Les marqueurs sont placés toutes les dix mailles, le fait qu’ils soient différents me permet de travailler dix mailles par dix mailles et de mieux (et plus facilement) vérifier l’avancée du travail. Quant à ceux qui sont fixes, ils facilitent aussi le repérage du tricot par rapport à la grille puisque je n’ai qu’à compter les marqueurs et y ajouter les rangées supplémentaires pour savoir où j’en suis (même si je le note en fin de période).

Erwartung : une histoire de triangles

Ici, outre la théière qui me sert à indiquer le début du tour, chaque marqueur me brise dans mon élan et me rappelle que je dois faire une augmentation. Ils pourraient être identiques, cela n’aurait aucune importance. Mais j’aime bien la diversité.

Forum
Répondre à cet article


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce Squelette puce RSSSyndiquer tout le site puce
2002-2017 © Aiguilles magiques - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.30
Hébergeur : Kuhn services