Faire des marionnettes à gaine
Un tutoriel

Tutoriel pour tous ceux qui veulent fabriquer des marionnettes à gaine comme dans Guignol.

Article mis en ligne le 1er novembre 2010
dernière modification le 14 août 2014

par ID
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Les différentes manières de faire de marionnettes à gaine : sans couture, avec une chaussette, avec couture. Mais aussi : où avoir des idées et comment les mettre en pratique.

 Idées sans couture aucune

Il faut :

  • un gant de toilette
  • du tissu dont si possible des coupons de jersey ou de tout autre tissu extensible
  • des boules de styropor ou des vieilles chaussettes pas trop trouées tout de même
  • de la feutrine
  • des restes de fil à tricoter
  • de la ouate synthétique ou tout autre matériau pour rembourrer une tête en chaussette
  • du carton
  • de la peinture
  • des épingles, des ciseaux, de la colle, un cutter ou un couteau (attention aux doigts)
  • des perles, des plumes etc.

 Comment utiliser le styropor

1. Creuser la boule styropor avec le couteau pour l’emplacement du doigt.

2. Coller un morceau de carton enroulé en forme de tube dans la boule.

3. Si ce n’est déjà fait faire des trous dans le gant de toilette pour le passage des doigts.

4. Peindre la boule de styropor ou, mieux, l’entourer de tissu extensible (jersey…), glisser le tube de carton dans le gant de toilette.

5. Habiller le gant de toilette de tissus qui pourront être collés, agrafés ou épinglés. Dans le dernier cas, on pourra réutiliser la forme de base pour en faire une autre marionnette.

6. Donner un visage à la boule de styropor, la façon la plus simple qui permet de réutiliser la boule pour d’autres marionnettes consiste à découper les éléments : yeux, nez, bouche ou bec, dans de la feutrine et à les faire tenir avec des épingles à tête. Le reste de la tête pourra être habillé en fonction du personnage : pièce de tissu pour faire un fichu ou une coiffe, laine, fausse fourrure, plumes… Une boule de styropor, en fonction des finitions se transformera ainsi en tête de personne mais aussi en canard (bec plat arrondi), en poussin (bec pointu), en chat (petit museau noir, en feutrine rembourrée, moustaches en fil noir et oreilles), en lapin etc.

Pour jouer : on peut mettre un gant avant d’introduire la main dans le gant de toilette qui sert de gaine.

  Comment faire avec une chaussette

1. La rembourrer pour lui donner la forme voulue. En fonction de la partie de la chaussette utilisée on peut créer des têtes rondes (jambe fermée à une extrémité) ou des museaux (pied de la chaussette).

2. Resserrer la base de la chaussette autour du tube de carton pour faire le cou. Introduire le tout dans la fente du gant de toilette et faire tenir avec un fil ou un point de colle.

3. Décorer la tête avec des feutres, des pièces en feutrine collée, de la laine…

4. Recouvrir le gant de toilette avec des tissus agrafés, collés ou épinglés pour le corps.

On peut ainsi faire pas mal d’animaux à museaux : cheval avec une crinière en laine, ourse avec un museau et des oreilles rondes, crocodile avec de grandes dents… [1]

Forme de base d’une marionnette à gaine

 Idées avec couture

Il faut :

  • du tissu
  • de la laine
  • des boutons
  • de la feutrine
  • du carton
  • des perles, des plumes etc.
  • des aiguilles, des ciseaux, du fil à coudre, une machine à coudre (optionnelle mais pratique)

1. Reporter aux dimensions voulues la forme de base d’une marionnette à gaine sur le tissu en double, y coudre les attributs complémentaire nécessaires : jupes, pantalons, pattes… Coudre les deux parties ensemble endroit contre endroit.

2. Faire la tête et la coudre sur le corps de la marionnette.

3. Pour la tête il y a deux optiques possibles.

La forme « humanoïde » composée de deux ronds ou deux ovales avec un cou cousus ensemble et rembourrés. Selon le décor elle peut servir à un grand nombre personnages humains ou animaux : chats, lapins, ours, oiseaux, lion…

La forme avec un museau composée de trois pièces au minimum : deux qui serviront à faire le profil et une pièce intermédiaire plus fine qui sert à donner du volume. On fera ainsi des têtes de chevaux, licorne, girafe, vache etc.

 Où avoir des idées et comment les mettre en pratique ?

Les livres pour enfants sont une excellente piste car les personnages, diversifiés, sont souvent dessinés de façon simplifiée ce qui en permet une bonne représentation en marionnette. Sinon on regardera aussi du coté des dessins animés, voire tout bonnement des dessins faits par les enfants.

En règle générale, il faut garder les caractéristiques principales du personnage ou de l’animal : la crinière du lion, les oreilles du lapin, le bec du canard… ce qui permet de l’identifier sans entrer dans des détails difficilement reproductibles.

Pour les animaux à long cou, il est préférable de les animer non pas avec les mains mais avec des baguettes insérées dans la gaine, une pour la tête et une pour la croupe, ils seront plus rigides mais souvent plus représentatifs.

Notes :

[1Une chaussette juste décorée peut faire une marionnette serpent très convaincante.


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

Collants pour poupée
le 13 novembre 2011
par ID
Lapin de lapin
le 1er mars 2006
par ID
Fournitures pour faire des jouets en tissu
le 26 février 2006
par ID
La chouette Edwige
le 1er novembre 2005
par ID


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce Squelette puce RSSSyndiquer tout le site puce
2002-2017 © Aiguilles magiques - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur : Kuhn services