logo article ou rubrique
Cache-bouillotte
Protège la bouillotte et son utilisateur

Tutoriel pour coudre un protège-bouillotte.

Article mis en ligne le 7 janvier 2010
dernière modification le 7 décembre 2010
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Cache-bouillotteCe cache-bouillotte n’est pas uniquement décoratif, en fait il est utile à plus d’un titre : il peut prolonger la durée de la chaleur émise par la bouillotte grâce à l’effet isotherme du tissu (surtout si vous choisissez du polaire ou un lainage, il vous isole du contact direct avec la bouillotte très chaude et en plus se lave. Celui-ci est fait en patchwork, mais vous pouvez utiliser n’importe quel tissu pourvu qu’il soit facile à entretenir.

 Fournitures

  • une bouillotte
  • papier pour la confection du patron (du journal fera très bien l’affaire)
  • ciseaux à papier
  • tissu : coton, polaire...
  • rubans, biais, ruban, chouchou... pour la fermeture du cache-bouillotte
  • machine à coudre
  • matériel de couture

 Réalisation

Patron à dessiner en s’aidant des dimensions (et de la forme ?) de la bouillotte.
Dessin de l'étui
1 - Relever les contours de la bouillotte sur une feuille de papier. Ajoutez environ 1,5 cm à 2cm autour pour que la bouillotte pleine puisse entrer facilement dans son étui par la suite.

Si vous utilisez une cotonnade ou un tissu assez léger : faire deux cache-bouillottes, l’un servant de doublure, l’autre étant à l’extérieur. Couper 4 fois ce patron dans des chutes de tissu. Ici, j’ai pris des chutes d’un patchwork préalablement réalisé.

Avec un tissu épais : polaire, lainage, on peut se passer de doublure, on ne coupera donc que deux fois les pièces.

2 - Coudre les pièces de tissu deux à deux endroit sur endroit jusqu’au bord supérieur de la bouillotte, comme indiqué sur le croquis. Les retourner pour les avoir à l’endroit. La couture se trouve ainsi à l’intérieur.

Glisser la doublure dans la partie extérieure du cache-bouillotte.

3 - Rentrer les bords du haut du cache-bouillotte et les coudre par une couture apparente pour les maintenir ensemble, ou faire un ourlet (inutile avec du polaire) si vous ne faites pas de doublure. Si l’on veut on peut faire un point de broderie.

ll faut laisser ce bord intégralement ouvert bien entendu, sinon il sera impossible de glisser la bouillotte dedans.

4 - Pour fermer le cache-bouillotte et éviter que son contenu ne glisse, il faudra coudre en haut (au niveau du goulot) des rubans, du biais ou du galon : 2 morceaux de chaque côté que l’on nouera. On peut les remplacer par un élastique, qui sera moins joli, ou par un chouchou qui donner aune version plus élégante.

 Variantes

Vous pouvez :

  • broder les initiales de la personne
  • y coudre un support déjà brodé (ce qui vous permettra de savoir quoi faire de votre dernière œuvre au point de croix par exemple)
  • réutiliser un vieux vêtement usé…

Bref les variantes sont infinies, mais, de préférence, choisissez des tissus se lavant bien et peu fragiles afin que votre ouvrage ne s’abîme pas trop vite au contact de la bouillotte bien chaude.


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.19
Hébergeur : Kuhn services