Bracelet compte-rangs : une traduction
Article mis en ligne le 14 avril 2008
dernière modification le 19 août 2014

par ID
Imprimer cet article logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Bracelet compte-rangsCertains d’entre vous ont du voir cet article vendu ici où là. Personnellement je me demandais comment cela fonctionne. J’hésitais tout de même à dépenser une quinzaine d’euros juste pour ça, compte tenu du fait que je possède déjà des compte-rangs et qu’en prime ceux vendus ne me plaisent pas terriblement (pas mon style). Or il se trouve que le site américain knitting pattern central a fait un lien vers la fiche que le site australien sutherland-studio a réalisé sur le sujet. Bien que ce soit en anglais c’est facile à comprendre car il y a plein de photos.

Bracelet compte-rangs : vue rapprochée

En fait le système repose sur le principe du boulier avec des perles qui donnent les dizaines et d’autres les unités. Un anneau de perle sert à séparer ce qui est compté de ce qui ne l’est pas et une breloque à indiquer à quelle extrémité du bracelet se fait le comptage. Franchement, je trouve que c’est moins pratique et rapide que les autres compte-rangs mais c’est une idée plus sympa. Ce serait sans doute plus fonctionnel avec des perles rondes, parce que faire glisser les unités de l’autre côté de l’anneau de séparation quand on arrive à la dizaine, cela prend plus de temps que de tourner une rondelle.

Le mien est composé comme on peut le voir de perles d’ambres irrégulières avec deux intercalaires en céramique pour les dizaines, de perles de céramiques en forme de papillon et d’étoile avec des intercalaires en verre, d’un anneau de perles magiques (qui n’ont rien de particulièrement magique d’ailleurs) et d’une miniature de poterie mexicaine en guise de breloque. Il est monté sur un fil de lin ciré très résistant. Je le referai probablement un de ces jours avec du fil câblé et un fermoir plus pratique pour moi.

Ici il comptabilise 1 rang. Ce que j’appelle les « intercalaires » sont en fait des perles différentes : boules de verre jaunes et lunes de porcelaine bleue mises pour marquer les cinquièmes et dixièmes perles de chaque série. Normalement on ne devrait avoir que neuf perles d’unités, mais je ne m’en suis rendue compte que quand c’était fini. Alors tant pis...

Ça m’a bien plu de le faire avec ces perles qui ont chacune quelque chose à me dire, ça m’amuse de le porter, mais ça m’aurait agacée de l’acheter et d’avoir un objet ni unique, ni à histoire et qui, de surcroît, ne m’irait pas du tout, pas vivant quoi.

Forum
Répondre à cet article
puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce Squelette puce RSSSyndiquer tout le site puce
2002-2017 - Aiguilles magiques - Licence CC BY NC SA 4 International
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47
Hébergeur : Kuhn services