Abat-jour en tissu vite fait

Tutoriel facile pour un abat-jour lavable en tissu.

Article mis en ligne le 5 août 2014
dernière modification le 30 août 2014

par ID
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Cet abat-jour est facile à faire, lavable puisqu’on peut enlever le tissu et se fabrique en très peu de temps. On pourrait même le faire à la main si on veut.

  Sommaire  

Avantage supplémentaire : on peut utiliser n’importe quel tissu, comme ici par exemple en récupérer d’un drap ou un vêtement usagé.

C’est parti ! L'abat-jour fièrement campé sur sa carcasse

 Matériel :

  • une carcasse rigide
  • du tissu, assez pour faire le tour de la carcasse plus les réserves de couture et des quoi faire des ourlets en haut et en bas
  • machine à coudre
  • ciseaux, fil, épingles, matériel de marquage
  • élastique
  • une épingle de nourrice pour passer l’élastique
  • mètre souple (impératif)
  • fer à repasser
  • optionnel  : de quoi noter pour les mesures, des galons et fanfreluches si on veut un abat-jour plus sophistiqué.

 Comment faire

1 — Mesurer la carcasse : tour à l’endroit le plus large et hauteur.

Mesures de la carcasse

2 — Reporter les mesures sur le tissu, découper un rectangle en tenant compte d’un peu de jeu pour faciliter la pose du tissu sur la carcasse et des valeurs de couture : 4 cm de chaque côté environ pour le tour, voire un peu plus si vous voulez un effet plus plissé et 6 à 8 cm en haut et en bas. Sur le mien j’ai prévu un rien trop juste dans tous les sens ; il vaut mieux que ça dépasse un peu en haut et en bas.

Couper deux morceaux d’élastique un peu plus petit que le tour de la carcasse.

3 — Fermer en tube par une couture et surfiler les bords. Replier le haut et le bas de façon à avoir une hauteur d’ourlet d’environ 1,5 à 2 cm et bien repasser.

Les coutures de l'abat-jour

Coudre en laissant un espace pour pouvoir faire passer l’élastique dans les tubes ainsi formés.

L'espace pour le passage de l'élastique

4 — Passer les élastiques en haut et en bas et les fermer en rond. Retourner le tout, au besoin donner encore un coup de repassage.

L'art du passage de l'élastique

5 — Poser le tout sur la carcasse.

L’ouvrage posé sur la carcasse
Où l’on voit que je n’ai pas tout à fait aussi bien pris les mesures qu’il l’aurait fallu. Là l’élastique n’est pas encore en haut.

C’est fini !

Forum
Répondre à cet article

Mots-clés associés

Dans la même rubrique

Pochettes pour aiguilles circulaires
le 3 septembre 2016
par ID
Un couvre-livre à carreaux
le 20 août 2016
par ID
Torchon à salade
le 6 juillet 2015
par ID
Sous-tasse vite fait
le 1er mai 2013
par ID
Nappe de repassage
le 13 janvier 2013
par ID
Récup’ : lavettes en vieilles serviettes
le 3 août 2012
par ID
Etui à couverts ou à lunettes
le 12 juin 2012
par ID
Rénovation pour souris
le 29 août 2011
par ID
Sac de poubelle
le 1er août 2011
par ID
Pinces à linge à portée de main
le 9 janvier 2011
par ID
Colonne à papier hygiénique
le 7 octobre 2010
par ID
Sacs à pain
le 7 juillet 2010
par ID
Housse pour table à repasser
le 7 juillet 2010
par ID
Housse pour machine à coudre
le 7 juin 2010
par ID
Coussin pour fond de canette
le 7 juin 2010
par ID


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce Squelette puce RSSSyndiquer tout le site puce
2002-2017 © Aiguilles magiques - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.30
Hébergeur : Kuhn services