Bandeau
Aiguilles magiques
Tout sur les aiguilles.

Tricoter, coudre, broder, recycler : apprendre et découvrir.

logo article ou rubrique
Une histoire de mitaines
Les mitaines-mitaines

D’un rectangle à un modèle plus complexe de mitaines, étapes détaillées.

Article mis en ligne le 31 octobre 2010
dernière modification le 24 juillet 2013

J’en ai fait plusieurs sur le même modèle aucune n’est pareille. Une mine pour épuiser les fonds de tiroir et avoir chaud aux mains par la même occasion. Ce sont des mitaines parce que sont des gants sans doigts et des mitaines parce qu’elles se transforment en moufle, ou mitaines en québécois.

Au début était le modèle de base : un simple rectangle tricoté en côtes 2x2.

 Le rectangle de base

Fournitures :

  • 1 pelote de 50 grammes,
  • un échantillon de 10x10 cm doit faire 29 rangs et 23 mailles
  • (ici c’est le fil Auteuil de Phildar qui a été utilisé),
  • un jeu de 2 aiguilles 3,5,
  • une aiguille à laine.

Échantillon : 5x5 cm en côtes 2x2 = 20 mailles et 15 rangs

Exécution : monter 54 mailles et tricoter 18 cm en côtes 2x2 soit 55 rangs. Arrêter au 56e.

Finitions  : réunir les deux bords par une couture de 5,5 cm à partir du haut, puis de 7 cm à partir du bas. Le trou ainsi formé laissera passer le pouce. Rentrer les fils.

 Ajout du pouce

Ensuite est venue l’idée de rajouter des pouces, il restait juste assez de fil dans la pelote pour ce faire.

Le pouce : un tube rajoutéFournitures  : les restes de la pelote précédente, ou d’une autre si l’on veut changer de couleur par exemple, un jeu de 4 aiguilles 3,5.

Exécution  : relever 18 mailles à l’emplacement non cousu et tricoter en rond et en côte 2x2. Au premier rang, augmenter de 2 pailles en dessous du pouce. Tricoter pendant 3 cm, soit 10 rangs, arrêter au 1e.

Finitions  : rentrer les fils.

 Transformation en mitaines-moufles

La mitaine encapuchonnéeLes mitaines c’est sympa, mais dehors, en hiver il fait froid aux bout des doigts, alors les mitaines se sont transformées en mitaines-mitaines ou mitaines-moufles.

Fournitures  : une pelote de fil similaire ou identique à la précédente, un jeu de 5 aiguilles 3,5, 8 boutons, du fil et une aiguille pour coudre les boutons.

Exécution  : monter 48 mailles, les répartir sur quatre aiguilles et tricoter en rond pendant 2 cm, soit 6 rangs. Au septième rang faire les boutonnières ainsi :

*tricoter 6 mailles en côte 2x2, rabattre 3 mailles, tricoter 6 mailles, rabattre 3 mailles, tricoter 6 mailles* deux fois.

Au rang suivant remonter les mailles au dessus des mailles rabattues. À 6,5 cm de haut, soit 22 rangs, commencer les diminutions. Marquer chaque côté pour que cela soit plus facile.

  • *Tricoter 2 mailles, 2 mailles ensemble, tricoter 16 mailles, deux mailles en semble, tricoter 2 mailles*, deux fois. Poursuivre ces définitions tous les rangs jusqu’à obtenir 20 mailles.
  • Pour terminer, répartir les mailles sur deux aiguilles. Rabattre ensemble les mailles deux par deux en prenant une maille de chaque aiguille. Ainsi l’on fermera en même temps le bout de la partie amovible.

Finitions  : coudre les boutons sur les mitaines et rentrer les fils.

 Finition ultime : rajout d’un poignet

Mais entretemps je m’étais achetée des gants avec des poignets rigolos [1], ben oui il fait froid en octobre et comme il restait un peu de fil bleu-vert et un peu de fil multicolore d’un bracelet acheté en kit, tout naturellement les mitaines-mitaines se sont ornées d’un poignet décoratif et coloré. Les boutons supplémentaires au poignet ne sont que décoratifs, en fait, tous les boutons des mitaines-mitaines proviennent de la même carte de mercerie. Autant les utiliser tous n’est-ce-pas !

 Des variantes en fonction de votre habileté au tricot

  • débutant  : limitez-vous au rectangle de base
  • débrouillé  : rajoutez le pouce et la partie amovible
  • expert  : faites le poignet comme vous l’entendez, et, mieux, tricotez la mitaine en rond en partant du poignet. À moins que vous ne préfériez tricoter les deux mitaines à plat en même temps. Pour une meilleure finition : brodez les boutonnières au point de boutonnière.

Idéal aussi pour utiliser les restes de laines  : pourquoi ne pas tricoter les mitaines aux gré des bouts de pelote qui restent en jouant sur les points et les motifs jacquards ?